Les actualités Easytrip

Besoin d'aide ?

Lire les FAQ

Le saviez-vous ?

Commandez en ligne et votre badge sera expédié sous 48 heures

Easytrip Pro

votre partenaire mobilité !

J'en profite

Easytrip Pass

la carte mobilité particulière

J'en profite

L’électromobilité se démocratise en France

Ces dernières années, la montée des préoccupations environnementales a accéléré le développement des modes de transport électriques à travers le monde. On estime que les énergies fossiles utilisées dans le cadre du transport causent 25 % des émissions de gaz à effet de serre à l’échelle de la planète. Dans ce contexte, les véhicules non polluants ont gagné en popularité, aidés par les politiques incitatives menées par les gouvernements, en France notamment.

Un marché mondial en pleine croissance

Ce n’est que récemment que le marché de la voiture électrique a connu une ascension fulgurante. A partir de 2015, les véhicules propres ont rencontré un net regain d’intérêt auprès du grand public sur de nombreux marchés (Etats-Unis, Asie, Europe).

Dans le monde, l’achat de voitures électriques progresse de 50 % par an depuis 2016. Ce succès semble croître de manière plus forte encore ces derniers mois. Ainsi, ce sont près de 1,3 million de voitures propres qui ont été vendues dans le monde en 2018, soit une hausse de 75 % par rapport aux chiffres observés l’année précédente.

Cette augmentation des ventes est d’autant plus notable que le marché mondial de l’automobile a connu dans le même temps sa première baisse depuis dix ans. Si les pays européens demeurent importants dans cet engouement, on constate par ailleurs que le marché chinois rencontre un essor sans précédent dans ce domaine. Fortement pollué, le pays plébiscite à présent les voitures électriques avec près de 800 000 nouveaux véhicules mis en circulation pour la seule année 2018.

La situation de l’électromobilité en France

Si les chiffres sont moins spectaculaires en Europe, ils témoignent cependant d’une croissance continue au cours des années passées. On notera en particulier le fait que ce sont désormais plus de 200 000 voitures électriques qui ont été immatriculées sur le continent en 2018. Il s’agit d’une première pour le secteur du transport propre, en hausse de 48 % par rapport à 2017.

La démocratisation de la voiture électrique touche à ce titre trois pays de manière plus marquée, à savoir la Norvège, l’Allemagne et la France.

Sur le territoire norvégien, un tiers des immatriculations concerne aujourd’hui un véhicule électrique, avec une hausse annuelle de 40 % constatée. L’Allemagne et la France enregistrent des chiffres très encourageants et relativement proches, avec respectivement 36 000 et 31 000 voitures dotées d’un moteur électrique vendues durant l’année 2018.

Ces chiffres montrent que l’électromobilité sort peu à peu de son statut de phénomène de niche pour intéresser le grand public, soucieux de s’inscrire dans une démarche éco-responsable.

Des infrastructures performantes déjà en place

Depuis 2015, le gouvernement français a mis l’accent sur la lutte contre le changement climatique. La loi sur la transition énergétique promeut désormais les énergies propres. Des mesures ont été prises pour encourager la vente de voitures électriques, avec notamment une forte réduction (voire la gratuité dans certaines régions) concernant la création d’une carte grise pour les véhicules propres.

En récompensant les conducteurs adoptant de bonnes pratiques environnementales, les pouvoirs publics entendent permettre à la France de demeurer parmi les leaders du transport électrique en Europe.

Dans le cadre de ce développement de l’électromobilité, Easytrip propose avec sa carte Kiwhi Pass un accès facilité à 13 000 points de charge partout en France. Il s’agit du premier réseau de charge rapide du pays, qui va encore se déployer prochainement pour atteindre les 20 000 points et rejoindre le réseau européen existant.

Retour aux actualités