Les actualités Easytrip

Besoin d'aide ?

Lire les FAQ

Contactez-nous

+33 (0)1 76 544 119

Le saviez-vous ?

Commandez en ligne et votre badge sera livré sous 4 jours ouvrés

Easytrip Pro

votre partenaire mobilité !

J'en profite

Easytrip Pass

la carte mobilité particulière

J'en profite

Construction d’un péage sur le tronçon A31 bis entre Thionville et Luxembourg

Un projet d’un demi-milliard d’euros L’Etat a rendu officiel depuis quelque temps l’idée de construction d’un péage sur la future A31bis entre Thionville et Luxembourg. Le coût des travaux est estimé à environ 500 millions d’euros, sur un projet d’ensemble de 4,4 milliards d’euros. Pour le conseil des infrastructures, il était important de compartimenter ce projet en trois phases différentes. Chaque phase devrait correspondre à une section de réalisation. Il s’agit de la partie sud entre Toul et le Nord de Nancy, de la section centrale entre Nancy et Metz, et de la partie nord entre Thionville et la frontière du Luxembourg.

Création du futur péage et positionnement politique

Cette autoroute présenterait de nombreux avantages pour les usagers. Dans un premier temps, la fluidité du trafic entre la France et le Luxembourg par voie terrestre via Thionville sera améliorée. Inclusivement, les usagers gagneront en temps, et les relations commerciales et d’affaires entre les deux destinations en seront boostées. Si au début du projet autoroutier, le maire de Thionville, Pierre Cuny, manifestait une certaine réticence, il a tenu à nuancer ses propos lors d’une récente interview aux micros de France 3. Il tient compte pour cela du fait que des milliers d’automobiles partent de sa ville, en direction du Luxembourg chaque matin. Concernant les tarifs du futur péage, il demande à ce que celui-ci soit revu à l’avantage des travailleurs lorrains en partance pour le Grand-Duché. Pour lui, «S’opposer à un péage c’est se retrouver dans une impasse complète puisque l’Etat n’a plus d’argent ». Plus catégoriques, Jean Marc Todeschini, sénateur du parti socialiste de la Moselle, Patrick Weiten, président de la Moselle et Jean Louis Masson, sénateur (Divers Droite), ne voient pas ce projet d’un bon œil. Il en est de même du rassemblement national et des insoumis de Jean-Luc Mélenchon. Pour eux, ce projet de construction du péage A31bis reliant Thionville au Luxembourg n’est pas opportun.

Les tarifs pour les usagers

Il est prévu que le trajet Thionville-Luxembourg coûte au minimum 24 centimes et au maximum 6,30 euros par jour en aller-retour, selon le type de véhicule et en fonction du concessionnaire. Pour les usagers réguliers, des chiffres ont été communiqués lors d’une récente réunion le 21 septembre 2018, entre la Direction Régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement (DREAL) représentant l’Etat, et les parlementaires mosellans. La DREAL, au cours de cet échange, a mis l’accent sur la possibilité que ces coûts pourraient être insignifiants pour les utilisateurs réguliers avec des systèmes d’abonnement.

Le badge télépéage

Le télépéage est un moyen de paiement pour tous les usagers qui empruntent l’autoroute. Pour l’obtenir, il suffit de l’acheter auprès d’une entreprise qui commercialise le badge télépéage. Il se pose sur le pare-brise et permet de réaliser les transactions, sans que vous n’ayez à vous déplacer. En entrée d’autoroute, le badge enregistre l’identification de la gare, afin de la restituer à la sortie. Le badge télépéage Liber-t présente l’avantage de la facturation unique mensuelle. Il permet d’emprunter les passages prioritaires grâce aux voies. Vous pouvez utiliser votre badge Liber-t dans les parkings équipés en agglomération, et dans certains aéroports.

Retour aux actualités